Semaine du 16 au 22 Août

Je me suis inscrite dans le sas 47minutes…
Suite à un mic mac de folie dont je vous épargnerai les détails, j’ai dû me réinscrire au RunInLyon. Sur le coup j’étais persuadée qu’avec ma copine on s’était mise d’accord pour le sas 47, du coup j’ai pas réfléchi et j’ai validé mon panier. Et après je lui en ai parlé, apparemment non on s’était décidé pour le sas 53, le sas vert, ben oui j’aurais dû m’en rappeler parce qu’elle m’avait dit qu’elle aimait pas trop le vert.
Du coup non seulement je suis une amie pitoyable (ben oui, elle aime pas le vert je devrai le savoir), mais en plus de ça je me retrouve dans le sas 47… Eh ben y’a plus qu’à…

Samedi : Je pars sans réel objectif, si ce n’est me dégourdir un peu les jambes. Je commence par 2 petits kilomètres sur les berges puis je fais demi-tour pour prendre la direction du parc. Je me retrouve juste derrière une autre fille, elle va à peine trop doucement pour moi mais en même temps je sens que si je la double je vais me cramer. Je trottine derrière elle mais j’ai l’impression de lui mettre là pression, j’imagine que je traine trop des pieds, que je respire trop fort et que ça l’énerve (en tout cas moi c’est le genre de choses qui m’énerve). Du coup je fais demi tour et je tartine un  peu, objectif : tenir 3minutes à une allure de 4’50 ». J’apprécie bien cette petite accélération et repars sur un rythme plus tranquille. Au 8ème kilomètre je regarde ma montre et je me rends compte que j’ai carrément le temps de battre mon record sur 10km. Du coup je donne tout, je prends des virages super serrés, je manque de renversé un cycliste en faisant demi tour, enfin je fais ma connasse tout simplement. Mais c’est une mauvaise idée, à 9,5km mes poumons rendes l’âme, je ralenties mais je me force à continuer, et je passe les 10km en 54’18 », pile mon temps aux foulées de Villeurbanne.
Je n’aurais pas battu mon record cette fois-ci mais j’aurais au moins réussi à réaliser le temps de ma première compèt à l’entrainement.
Et puis je me dis que les 47′ c’est plus qu’une question de 7minutes, peanuts!

Dimanche :  Renforcement du dos avec 2 séances NTC : « Remodelage du dos » et « Dos affiné ».

Lundi : Encore une fois je pars sans objectif (comment ça j’ai déjà laissé tombé mon plan d’entrainement ?)  je commences à allure normal et me lance à nouveau dans une petite accélération, cette fois-ci 1km à 5’00’. Tout se passe bien jusqu’à ce que je retrouve mon allure normale, d’un seul coup j’avais comme l’impression d’avoir les intestins au niveau des genoux et les ovaires dans les chaussettes, plutôt douloureux comme sensation. Je sais pas trop ce qu’il s’est passé mais au bout de quelques centaines de mètres tous mes organes sont revenu à leurs places habituelles et j’ai pu finir ma sortie tranquillement avec juste un bon gros point de côté.
Bilan : 8km en 45minutes.

Mardi : Renforcement musculaire avec 2 séances NTC : « Alignement Parfait » et « Dos affiné ».

Mercredi : Sortie hebdomadaire avec les collègues, surtout des mecs pour une fois. J’ai de plus en plus de doute sur leur façon de voir l’entrainement, je trouve que cracher ses poumons pendant 45minutes c’est pas vraiment constructif… Du coup j’ai préféré les laisser s’ébrouer devant et courir à mon rythme, et la un miracle s’est produit (une faille spatio-temporelle probablement) : je suis arrivée en même temps qu’eux. Rahhh l’esprit de compétition !
Bilan : 9,3km en 53′

Jeudi : Repos

Vendredi : 45min NTC
 

Publicités

Semaine du 9 au 15 Août

J’ai passé le début de ma semaine à Bruxelles, je n’ai donc pas eu l’occasion de courir et je l’ai énormément regretté. J’ai croisé tellement de coureur là-bas et à chaque fois j’avais un petit pincement au cœur : Mais pourquoi je n’ai pas pris mes baskets… Et comme pour remuer un peu plus le couteau dans la plaie il y avait même une salle de fitness dans l’hôtel… C’est juré plus jamais je ne pars sans équipement !!

Jeudi : Pour coller à mon plan je me programme une séance de 45 minutes d’EF, mais à peine au bout de 10minutes je sens que mes genoux souffrent. Du coup j’ai préféré accèlérer un peu le rythme et tout c’est bien passé !

Bilan : 7,5km en 45min (ok en 44’17 mais j’avais pas envie de refaire un tour de paté de maison juste pour 45 seconde 😀

Vendredi: J’ai enchainé trois sessions NTC de 15minutes à la suite. Le premier entrainement « Exercice d’équilibre sur la plage » m’a beaucoup plus, il regroupe des exercices de gainage et de renforcement qui sont doux pour les articulations, mais pas facile pour autant. J’ai ensuite refait l’entrainement « Remodelage du dos », cette fois-ci j’avais des haltères, je sens que j’ai encore beaucoup de progrès à faire au niveau du dos!!
Et pour finir 15minutes d’étirements.

Pour terminer la même photo que la semaine dernière mais cette fois-ci j’ai entouré le lapin 😀

IMG_20140806_072046

Semaine du 2 au 8 Août

Comme promis la semaine dernière je me suis sortie les doigts du *** et j’ai un peu augmenté la cadence. Du coup j’annonce un bilan de 36km en une semaine (pour vous donner un ordre d’idée j’ai fait 56km le mois dernier)

Samedi : Pour une fois il ne faisait pas trop chaud, du coup j’ai pu programmer ma sortie à mon heure favorite : midi.
Je pars juste après une grosse averse, je suis toute seule, enfin pas tout à fait, il y a un mec chelou qui tourne autour d’une camionnette. J’ai le palpitant qui s’emballe, je sursaute à chaque bruissement de feuilles. Dans le doute je préfère faire un détour pour retourner dans une zone plus fréquentée. Le reste de la sortie se passe sans encombre, je croise suffisamment de coureurs pour être rassurée et suffisamment peu pour être tranquille!
Bilan: 10,15km en 56min.

Dimanche : Une petite rando suivie de 15minutes de NTC « Remodelage du dos ». Je n’avais pas d’haltères pour faire cet entrainement mais j’ai bien souffert quand même.

Lundi : Journée fortement inactive au boulot, du coup j’ai eu tout le temps nécessaire pour me renseigner sur les fractionnées, VMA etc… En rentrant je me prépare pour une séance de 2x8x200 mètres, je chausse mes baskets et là l’orage éclate. Alors oui je vous l’accorde j’ai fait ma flippée, mais bon le tonnerre est le genre de truc qui me fait vraiment peur donc j’ai préféré attendre un peu.
Grâce à cet article vous savez maintenant que j’ai peur de me faire agresser et de l’orage. J’ai aussi peur des araignées, mais je dois avouer que je n’en croise pas régulièrement pendant mes sorties!
Bref 30minutes plus tard l’orage s’est calmé et je pars sous une pluie légère.
Je me suis rapidement rendu compte que 200mètres c’était sacrément long! J’ai finalement réduit ma séance à 2x6x200mètres.
Bilan : 5,5km

Mardi : Nouvelle tentative de mise en pratique d’un plan d’entrainement, cette fois-ci 45minutes d’endurance fondamentale (allure d’environ 6’30)
Essai très peu concluant, non seulement je me suis particulièrement emmerdée mais en plus à chaque foulée je sentais que mon dos et mes genoux étaient mis à mal.
J’ai eu l’occasion d’observer d’autre coureur faire des fractionnées pendant cette séance, ils allaient beaucoup moins vite que moi la veille, du coup je ne sais pas vraiment qu’elle allure adopter !
Bilan: 7,7km en 52min

Mercredi : La veille en rentrant j’ai vu sur RunningHeroes un challenge proposé par Nike : courir 20km en 3jours et gagner un t-shirt et short. C’est bien parce que justement je n’ai toujours pas de short pour courir. En faisant mon petit bilan je me rends compte qu’il ne me manque que 7km. Parfait je n’aurais qu’a faire ces 7kms pendant ma sortie avec mes collègues le soir.
Mais comme à 6h du matin comme je n’arrive plus à dormir je décide de maximiser mes chance et d’aller courir plus tôt parce que il y a quand même un risque qu’a 18h le petit short ait disparu. C’est donc parti pour 7km au petit matin, je me rends vite compte que je n’apprécie pas vraiment la course de bon matin. Certes il fait frais mais je ne suis pas vraiment réveillée, j’ai l’impression que mes jambes avances toutes seules, mon cerveau lui n’est pas vraiment là. Du coup je n’apprécie pas vraiment la course.
Juste avant de rentrer j’ai croisé des petits lapins :
IMG_20140806_072046
Si je vous jure que y’a un lapin sur la photo 😀
A 7h15 en rentrant j’allume mon petit pc et là le drame : il n’y a plus de récompenses ! Mais what??? il fallait courir de nuit ? Genre j’aurais couru 200mètres à 00h02 et c’est bon j’avais mon short… Si j’avais su j’aurai regardé avant de partir 😥
Après le boulot la sortie hebdomadaire avec les collègues s’annonce, j’ai mes 7kms matinaux dans les pattes mais je décide quand même de la faire. (Oui j’aime vivre dangereusement je sais). J’ai rajouté 6km à mon compteur journalier, d’abord à rythme pépère puis en accélérant sur la fin.
Bilan : 7km en 42min + 6,2km en 38min

Jeudi : Repos

Vendredi : Séance NTC

Ah ben avec tout ça tu es obligée d’aller courir ce soir !

La scène est classique, vous l’avez tous probablement vécu des dizaines de fois. Vous êtes avec des amis/collègues/famille et il y a plein de truc bon à manger et en particulier une délicieuse tarte aux pralines (ou autres). Vous savez qu’elle est délicieuse parce que vous en avez déjà englouti une part. Et là, emporté par votre élan, vous en reprenez une autre. Illico la remarque fuse « Ah ben avec tout ça tu es obligée d’aller courir ce soir ! »
Grincement de dents, sourire contrit de circonstance, la part de tarte est à deux doigts d’être broyée par votre poigne de fer. Mais vous n’avez d’autre choix que d’acquiescer, puisque de toute manière vous allez aller courir ce soir.

Cette scène met en avant deux problématiques :

  • Mon collègue à côté de moi a également pris deux parts, et pourtant lui on ne lui a rien dit. D’ailleurs lui aussi ira courir ce soir. Dans un premier temps j’aurais tendance à considérer cette remarque comme étant un brin machiste. Oui elle l’est, mais je n’aurais probablement pas eu de réflexion si je n’avais d’autres collègues féminines qui persistent à couper des croissants en quatre pour « garder la ligne » (et pour finalement en manger 4 morceaux, chercher l’erreur). Je ne me vexerais donc pas pour cette partie.
  • Dans l’imaginaire collectif course à pied = régime. A croire que j’accumule des kilomètres dans l’unique but de faire disparaitre les méchantes tranches de rosettes dont j’abuse régulièrement. Et là par contre ça me vexe carrément. Pourquoi dès qu’on fait du sport c’est forcément pour maigrir ? Pourquoi les gens ne voient-ils pas un peu plus loin que le bout de leur nez et commencent à comprendre que le sport donne aussi une satisfaction personnelle.
    J’ai la chance d’avoir un métabolisme sympa, qui stocke assez peu de graisse (mais si un jour je devrais survivre en milieu hostile je le regretterai probablement !) du coup je n’ai jamais eu à me préoccuper de mon alimentation. A vrai dire ça à même plus souvent été l’inverse, malgré un appétit d’ogre on m’a souvent catégorisé comme anorexique. Je sais que ça peut paraitre dégueulasse à certain, je ne peux qu’imaginer ce que c’est de devoir se priver. Je suis consciente d’avoir la chance de ne pas avoir à me préoccuper de cela mais j’ai également d’autres insatisfactions pour compenser.
    Certain n’ont rien fait pour être gros, moi je n’ai rien fait pour maigre. C’est juste la nature et je ne supporte pas cette idée que tout le monde devrait se contraindre pour rentrer dans le moule.
    Et du coup vu que je suis « maigre » les gens en déduise que je suis constamment au régime et donc on ne me laisse pas reprendre de frites au restau.

Je termine ici mon coup de gueule en disant que dans tout les cas c’est pas leurs oignons, que je sois au régime ou pas j’ai le droit de m’enfiler deux parts de tartes consécutives. Et je choisirai moi même si en rentrant je préfère aller courir ou bien me vautrer dans mon canapé. On en revient toujours au même problème, ces gens qui se mêle de tout, qui distribuent leurs « bons » conseils à tour de bras.

P.S : Après réflexion, deux parts de tartes c’est dur à digérer

Semaine du 26 Juillet au 1er Aout

Samedi : Sortie matinale pour éviter la chaleur et le orages (de grêles). J’ai fait un peu moins que ce que je pensais car je me suis senti un peu faible.
Bilan : 5,1km en 30minutes

Dimanche : Repos

Lundi : J’ai eu mal au ventre toute la journée mais la sortie running prévue avec les collègues le soir même m’a empêché de me dégonfler. Je pars d’abord tranquillement puis rattrape un collègue qui m’a trainer jusqu’à la fin. J’ai bien cru que mon estomac ne me le pardonnerai jamais !

Mardi : Repos. J’avais prévu une autre sortie vu qu’il faisait encore un peu frais, mais vu que j’avais encore mal au ventre je n’ai pas voulu retenter le diable

Mercredi : Repos.

Jeudi : Repos

Vendredi: 30min de NTC pour me donner bonne conscience et ne pas me dire que je n’ai rien fait de la semaine.

Bon c’est bien beau tout ça mais maintenant c’est fini les conneries, je vais essayer de faire minimum 3 sorties par semaines!