Semaines du 12 au 25 Juillet

Les semaines passent et n’ont pour point commun que leur faible taux d’activité sportive. Heureusement qu’il y a les sorties avec le boulot sinon je ne pense pas que j’aurais beaucoup bougé ces dernières semaines!

Mardi 15 : 2ème sortie avec les collègues, cette fois-ci il fait très chaud, et il ne pleut absolument pas. De nombreux mecs se sont joints à nous. On a commencé lentement puis accéléré peu à peu.
Bilan: 6,4km en 39’30

Dimanche 20: J’étais inscrite au FitChallenge, j’étais motivée, et puis la veille j’ai bêtement éteint mon portable en allant me coucher. Qui dit portable éteint dit pas de reveil, et finalement quand j’ai ouvert les yeux il pleuvait tellement que j’ai baissé les bras. Pas envie de me taper 30min de transport en étant trempée. Je me rattraperai la prochaine fois!

Lundi 21:Un peu de gym en rentrant du boulot. Deux circuit de 7min avec l’application Seven et  15 min « Alignement parfait » sur NTC

Mardi 22 : 3ème sortie avec les collègues, il fait ni trop beau, ni trop chaud, le temps parfait. On décide de spliter en plusieurs groupes en fonction des niveaux.
Bilan : 8,6km en 53’27

Mercredi 23 : J’ai commencé un plan sur NTC, du coup premier entrainement « Muscle et Flexion ». Rien de bien difficile à part ces horribles pompes !

Vendredi 25 : 30 min sur NTC. Encore trop de pompes à mon goût!

J’ai rejoint le #crew69Run pour le défi lancé par Nike (https://www.nike.com/events-registration/event?id=3960), ça devrait m’aider à me motiver pour les prochaines semaines !

Semaine du 5 au 11 Juillet

C’est en faisant mon petit bilan que je me rends compte qu’il y a plus de jour de « repos » que de jours actifs… Pourtant j’ai rarement été aussi fatiguée!!

Samedi : Repos

Dimanche : Repos

Lundi : Depuis la semaine dernière un petit groupe s’est formé dans mon entreprise dans le but de faire le RunInLyon (10km) ensemble. Qui dit course, dit entrainement. Premier entrainement programmé d’avance pour le lundi, sauf que lundi soir il pleut. Malgré quelques abandons, on est tous prêt à 18h45 dans nos belles tenues fluos. Petite anecdote : je bosse dans une boite d’informatique où à peu près 95% des effectifs sont masculins. Représentation masculine pour le premier entrainement 20%… Informaticien et sport ne vont définitivement pas bien ensemble.
La sortie était vraiment très pépère : 7’30 » par km ( généralement je cours autour des 5’30 »). Mais bon il ne fallait pas trop dégouter les nouveaux (enfin nouvelles :D), je suis d’ailleurs très impressionnée par une collègue qui courait pour la première fois et qui nous a suivi sur 5km sans broncher !
Bilan: 5,1km en 39min
Etat animalier en arrivant à l’appart : chat sortant du bain

Mardi : Repos.

Mercredi : Repos.

Jeudi :
Un peu fatigué je pars en disant à l’homme « je n’en ai pas pour trop longtemps, en plus il va bientôt pleuvoir. » Et puis finalement il n’a pas plu et j’étais super bien. Conditions idéales : un peu d’air frais, ciel légèrement gris, pas trop de coureur. Du coup j’ai fais 10,4km que je n’ai quasiment pas vu passés.
Bilan: 10,4km en 59min.
Etat animalier en arrivant à l’appart : Gazelle au pieds enflés.

Vendredi: Repos.

Et pour finir une petite chanson qui fait du bien là ou ça fait mal :

Un article sans jugement

J’ai récemment lu de nombreux articles qui m’ont fait me sentir comme un gros cliché, une droguée de la course à pied, névrosé par un chronomètre, une m’as-tu vu, une fille qui risque un cancer de l’estomac parce qu’elle mange des trucs immondes . Et finalement malgré toutes ces tares je vis bien, je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu’amour et finalement beaucoup de gens me demande « mais comment fait tu pour avoir cette humanité » … bref je m’égare, laissons à Otis son monologue.

J’ai aussi eu l’impression d’être une fille pénible, qui emmerde le monde entier avec ses récap d’entrainement, ses CR de course.Et la je me pose la sempiternelle question : Mais pourquoi tant de haine ? Je ne demande rien à personne et j’en prends plein la gueule quand même.

Est-ce que c’est vraiment impossible de courir avec un chronomètre sans être obsédé par un RP ? Ou alors je ne maitrise pas toutes les subtilités de mon comportement. J’aime bien savoir c’est tout. Et pourquoi courir sans chrono serait mieux que courir avec ? Ne serait-ce pas juste une question de point de vue propre à chacun ?
On va pas aller chercher des noises à quelqu’un qui tient rigoureusement ses comptes sur un fichier Excel, alors pourquoi donné autant d’importance à quelqu’un qui aime avoir des résultats chiffrés? On  ne vas pas considérer comme prétentieux quelqu’un qui affiche à longueur de journée ces réussites sur Candy Crush, on va à la limite le considérer comme pénible et l’oublier.

Bien sur il y a des gens qui ont franchi la limite et pour qui ça a viré à l’obsession, je comprends que ce soit dur à vivre pour eux, mais c’est loin d’être une généralité.

J’ai essayé de réfléchir à quelques solutions à ces problèmes et étonnamment elle me sont apparues assez facilement;
Quelqu’un t’ennuie parce qu’il poste ses performances sur les réseaux sociaux : première solution le unfollow, c’est simple et ça te prends une demi seconde. (Après il y a aussi ceux qui sont vexé parce qu’on a arrêté de les suivre mais c’est un sujet trop vaste pour en parler ici, d’autant qu’il me laisse perplexe)
Deuxième solution passer à la suite et oublier, et si on a du temps à perdre se demander pourquoi ça t’énerve autant. Si c’est parce que tu trouves ça saoulant reprend la première solution, si c’est de la jalousie demande toi pourquoi tu devrais te remettre en question par rapport à des gens comme ça puisque soit disant tu les méprises.
Quelqu’un t’ennuie parce qu’il poste des articles rageurs pour lesquels tu te sens visé (ou tu te sens dérangé pour les gens visés) : première solution le unfollow etc…

Enfin je terminerai cet article sur une question :  pourquoi toujours se sentir obliger de pousser un coup de gueule contre les {végétariens / accro au fitness / mangeur de viande / ami des chats } (mettez ce que vous voulez entre les crochets). Quel est l’intérêt de déverser une haine contre des gens qu’on ne connait ni d’eve ni d’adam et avec qui de toutes manières on a aucune affinité ?

Laissez les vivres heureux de raconter leurs histoires, contentez vous de ne pas les lire.

i7mqgb40

Lectures de Juin

Où es-tu ? ~ Marc Levy

En rodant désespérément dans ma bibliothèque je me suis rendue compte d’une chose : jamais de toute ma vie je n’ai lu un livre de Marc Levy. Et pourtant on le voit partout, à chaque nouveau roman on voit son nom apparaitre en tête de gondole. Ce genre de matraquage provoque généralement chez moi une overdose pré lecture qui me fait immédiatement reposer le bouquin tout en retenant un haut le cœur. Et pourtant ce jour-là je ne sais pas pourquoi, mais dans un moment de faiblesse je suis rentrée chez moi avec ce livre dans ma besace.

La première scène du livre se passe dans un aéroport Phillip, est venu accompagner Susan pour son départ en mission humanitaire en Amérique Centrale. Ces deux-là sont amis / amants depuis l’enfance. Avant que Susan ne parte, Phillip lui promet qu’il sera toujours là pour elle. Ils resteront en contact par lettre jusqu’au jour où…
Lire la suite