Semaine du 21 au 27 Juin

Cette semaine j’ai franchi un cap. Pour la première fois de toute ma longue crrière de runneuse j’ai mis le réveil juste pour aller courir. Oui il commence à faire vraiment trop chaud pour moi en journée.

Samedi : Réveil 8h20, autant dire réveil à l’aube pour un weekend. Je m’extrais avec difficulté de mon lit, j’avale 2 barquettes de Lu pour éviter l’anémie (ok 6 barquettes) et c’est parti pour la course (non en vrai j’ai mis au moins 40min à décoller).
Première impression plutôt bonne : il fait presque frais c’est agréable. Je suis mon parcours habituel, je passe sous 1 pont, 2ponts, je me sens un peu faible et je décide de faire demi-tour. Boire un verre de jus d’orange avant de partir n’était clairement pas une bonne idée. En tout cas c’était très agréable, à refaire !
Bilan : 3,7km en 23min. Couleur en arrivant à l’appart : légèrement rosé.

Dimanche : Encouragée par mes bonnes sensation de la veille je remet le réveil (bon juste 9h cette fois, faut pas déconner non plus!). Mais ayant passer une très mauvaise nuit j’abandonne mon beau projet (le félin avait décidé de nous faire payer … En fait, je ne sais même pas ce qu’il voulait nous faire payer, mais on a bien compris qu’il n’était pas content.) Finalement vers 11h30 je me lance « ça va il n’y a pas l’air de faire si chaud que ça ». Mais si, il faisait chaud, très chaud même, heureusement qu’une bonne partie de mon circuit était à l’ombre.
J’ai eu l’occasion de prolonger mon parcours jusqu’au parc des Berges de Gerland, très sympa, surtout un lendemain de fête de la musique. Entre les bouteilles par terre et l’odeur de pisse qui venait me chatouiller les trous de nez c’était tout simplement idyllique.
Bilan : 6,2km en 35min. Couleur en arrivant à l’appart : écrevisse.

Lundi : 15 minutes de NTC pour reprendre en douceur et un peu de gainage pour mettre un peu de piquant.

Mardi : Repos.

Mercredi : En rentrant du boulot j’avais une furieuse envie de courir, mais j’avais rendez-vous chez une copine pour 19h30. Malgré le peu de marge j’ai sauté dans les baskets. J’étais tellement pressé que j’ai couru comme une folle furieuse : allure moyenne 5’17 et un bon kilomètre à moins de 5′.
Je suis rentré chez moi morte mais heureuse, une bonne douche et on enchaine sur la soirée.
Bilan : 3,6km en 19min. Couleur en arrivant à l’appart : écrevisse hollandaise.

Jeudi : 2 fois 15min de NTC. J’ai testé de nouveau entrainements dont le « Bruleur d’abdos », j’aurais préféré une plus grande variété d’exercices. Répéter les 4 même mouvements pendant 15min c’est barbant !

Vendredi: En congé j’en profites pour faire une sortie « matinale » pendant qu’il fait encore « frais ». Je n’ai pas trop forcer parce que j’étais à jeun (enfin à jeun + 6 barquettes de LU, on ne sait jamais 😀 )
Bilan: 8,1km en 47’37.

Publicités

Semaine du 14 au 20 Juin

Alors vous l’avez vu passer la semaine précédente où j’ai lamentablement sécher toutes les sessions de running ? Bref, oublions et passons vite à la reprise … sauf qu’en fait je n’ai guère fait mieux cette semaine 😀

Samedi : Activités « Sportives » avec mes collègues. Notez l’utilisation des guillemets. Oui parce qu’après une nuit de 2h30 (et quelques mojitos) la notion de sport est toute relative.

Dimanche : Repos

Lundi : Petite sortie après le boulot. Objectif non avoué : courir autant de kilomètre que de verres consommés pendant le weekend. Malheureusement le marathon n’étant pas encore d’actualité pour moi j’ai dû improviser !
Sur les quais même problème que la dernière fois : pour l’aller un vent de folie, j’ai bien cru que mes cheveux allaient se détacher de mon crâne. Et pour le retour plus la moindre trace de vent, simplement une chaleur à tomber. Je suis rentrée chez moi rouge pivoine.
Bilan: 4,3 km en 25’19 ». C’est peu mais je ne me sentais vraiment pas capable de faire plus par ce temps !

Mardi : Repos

Mercredi : Repos. A noter quand même un petit sprint d’environ 1km puisque l’homme était parti en courses sans son portefeuille. Il a donc fallu que je me dépêche de le lui ramener. Mais il me le paiera ne vous inquiété pas ! Gniark gniark (rire démoniaque)

Jeudi :Repos

Vendredi: Repos

Lectures de mai

L’odyssée de Noël ~ Anne Perry

« Par amitié, Henry Rathbone jure de retrouver le fils Wentworth, Lucien, entraîné dans la débauche et le crime par une mystérieuse prostituée. Squeaky, souteneur reconverti, et Crow, docteur vagabond, guideront le gentleman rédempteur descendu aux enfers. Mais dans les labyrinthes de ce monde nébuleux, le Maître des Ombres guette, dérobant l’aube de Noël dans un rêve d’opium… Une chasse à l’âme vertigineuse dans le ventre de l’Angleterre victorienne, menée tambour battant par Rathbone père – échappé de la série « William Monk » le temps de ce conte noir. »

Pfuuuu, honnêtement j’ai essayé. Je me suis même forcée vu que je n’avais rien d’autre à lire. Mais rien à faire je n’ai pas tenu jusqu’au bout. Le récit est très lent, on nous décrit un monde très perfide sur un ton enfantin qui retire toute crédibilité à l’histoire.
Et puis il n’y a pas de chapitre, c’est un détail mais j’aime bien me dire « Je finis ce chapitre et j’arrête ». Là les situations traînent en longueur pour ensuite s’enchaîner d’un seul coup sans même un saut de ligne.

L'odyssée de Noël

L’odyssée de Noël

Le temple de Jerusalem ~ Steve Berry

La quatrième de couverture était alléchante, on me promettais un Best-seller, un récit qui me tiendrait en haleine jusqu’à la dernière ligne. Mais à part la 4ème de couverture il n’y avait vraiment rien de palpitant dans ce bouquin. Généralement j’aime beaucoup les livres qui mélangent faits historiques et récit fictif. Mais dans ce livre c’était terriblement mal dosé, entre les récits historiques interminables, les nombreuses répétitions la lecture était vraiment très très longue. Et puis j’ai trouvé le livre assez mal structuré, parfois après un simple retour à la ligne l’auteur change de personnage, difficile de suivre.

Le temple de Jérusalem

Le temple de Jérusalem

La femme parfaite est une connasse ~ Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard

Dès la couverture ce livre avait un énorme défaut, le prénom d’un des auteures. Explications :

Voilà maintenant vous pouvez être assuré qu’à chaque fois que vous entendrez parler d’une fille qui s’appelle Anne-Sophie vous aurez cette chanson en-tête. C’est un drame que je vis quasi quotidiennement.
Donc vous imaginez le drame à chaque fois que je prenais le bouquin entre les mains, j’ai même pensé à arracher la couverture, mais je n’ai pas pu, ce n’était pas mon livre.

Comme le laissait présager ma première phrase le reste du livre n’étais pas terrible non plus. Humour étrange, blague qui tombe à plat, cliché en tout genre. Un exemple de page particulièrement naze :
Capture

Pourtant l’idée était bonne, un équivalent du Bro code, mais on en est très loin.

71ImWOfAOwL._SL1160_

La ferme du crime ~ Andrea Maria Schenkel

A Tannöd en Bavière, toute une famille est retrouvée assassinée dans une ferme isolée. Le livre présente les témoignages des nombreux riverains, chacun y va de sa petite anecdote. Petit à petit une trame se dessine. On découvre que cette famille cachait des secrets bien sordides, dont tous au village avaient entendu parler.
C’était un roman un peu perturbant, la succession de témoignage le rend très impersonnel mais c’est justement cette particularité qui fait qu’on est incapable d’arrêter sa lecture. Très belle découverte!

37194601

Semaine du 31 mai au 6 juin

Je reviens pour un bilan hebdomadaire après deux semaines un peu chaotiques.
Pendant ces deux semaine je n’ai couru qu’une fois, mais c’était intense ! Si bien que j’ai quasiment atteint mon objectif de faire le tour du parc de la tête d’or en moins de 20 minutes. Ca s’est joué a un cheveu : 20’07 ».

Samedi : Repos

Dimanche : Repos

Lundi : Première sortie découverte de ma nouvelle zone de course à pied, adieu le parc et bonjour les berges. C’est plutôt agréable de courir au bord de l’eau, même si il y a pas mal de vent. Et du vent toujours dans le mauvais sens, naïvement je pensais l’avoir dans le dos au retour mais même pas, j’ai dû lutter jusqu’à la dernière minute.
Bilan 5km en 27’49 »
2juin

Mardi : Repos

Mercredi : Repos

Jeudi : Deuxième sortie sur les berges. Un peu de moins de vent mais qu’est ce qu’il faisait chaud!
Bilan 6,2km en 35’02 »

Vendredi: Repos

L’heure du bilan

 

C’est bon tu l’as bien en tête ? Maintenant passons aux choses sérieuses.

Après 6 mois de pratiques intensives (tu la sens l’ironie là ? )

Explications :

 

Bref, disons plutôt après 6 mois de pratique assidue …

Non ce n’est toujours pas ça.

Après 6 mois de pratique, l’heure du bilan a sonné !

Quand j’ai commencé le blog, je me voyais surtout seule derrière mon ordinateur, à rédiger tranquillement des articles que personne ne lirait. J’étais pas très à l’aise avec les blogs avant ça, je commentai rarement les articles, et quand je le faisais c’était après avoir hésité pendant des heures. Et puis un coquelicot vert est venue perturber ma quiétude, d’autres ont suivi et finalement maintenant je n’ai plus peur. Je commente sans (trop) hésiter, parfois même un peu trop vite peut-être ! J’ai pu faire des rencontres grâce à ce blog, qu’elles soient réelles ou virtuelles c’est super!

En tout cas merci à toi lecteur !

bilan Bilan2

Attaquons maintenant le cœur du sujet : le sport. Quand j’ai commencé il y a 6 mois je ne faisais « que » quelques heures de fitness par semaine, pour moi c’était déjà énorme. J’ai commencé la course à pied sans trop savoir quelles étaient mes possibilités, j’avais peur de courir trop et d’avoir encore plus mal au dos qu’avant. Du coup j’y suis allé doucement au début, j’ai longtemps stagné aux alentours de 4-5km max. Et puis un jour j’ai fais deux tours de parc, comme ça, juste parce que je le sentais bien, mes premiers 8km. Et puis la première course aux foulées de Villeurbanne. Avec mon premier record 54’18 ». Après j’ai voulu essayé d’aller encore plus loin 11km, 11,45km.

Voilà où j’en suis aujourd’hui et je suis plutôt contente des résultats. Le truc qui me fais le plus plaisir c’est de ne plus avoir mal au dos, je goûte au bonheur de pouvoir me vautrer plus de 5minutes dans le canapé et me relever sans aucune douleur. Je viens tout juste de déménager et j’ai pu déplacer des meubles, porter des cartons sans avoir mal, c’était juste inimaginable il y a 6 mois.

A bientôt sur le blog, sur twitter ou IRL ! 😉