Lecture : Livres de Camilla Läckberg

Il y a quelques années j’ai passé 6 mois en Suède via le programme Erasmus. Cette expérience m’a beaucoup marquée et je suis depuis très attachée à tout ce qui est en rapport avec la Suède. J’ai eu l’occasion de lire pas mal de polars Suédois en commençant bien évidement par Millénium. Je vais aujourd’hui vous parler de la série de roman que je suis en train de lire : les polars de Camilla Läckberg.

Un soir d’insomnie je consulte par réflexe le programme télé de la semaine, je découvre alors un petit encart sur « Les enquêtes d’Erica Falck » l’adaptation d’une série de polar Suédois à succès. Il n’en faut pas plus pour me convaincre (le mot Suédois suffit généralement), le rendez-vous télévisé est pris, au grand dam de l’homme qui n’apprécie pas trop « les trucs de flics ». J’avoue avoir été plutôt déçue par cette série, sur les 5 épisodes seulement 2 m’ont vraiment tenues en haleine, mais malgré tout celle-ci m’aura tout de même donné envie de lire les livres.

Visiblement je n’étais pas la seule à vouloir lire ces romans ( rien d’étonnant ), je suis allée à de nombreuses reprises éplucher les rayons de la bibliothèques, mais je suis à chaque fois rentrée bredouille. (ou broucouille comme on dit dans le bouchonnois… bref). Je me suis finalement résolue à réserver ces livres en lignes, et après quelques semaines d’attentes j’ai pu en obtenir deux : « La Sirène » et « L’enfant Allemand », que j’ai dévoré très rapidement. Depuis j’ai également pu récupérer « Le prédicateur » et « Cyanure ».
C’est un peu perturbant de lire ces romans dans le désordre, on sait déjà ce qu’il va arriver à Erica, Patrick, Martin et tous les autres. Malgré ça la lecture reste très agréable, facile d’accès. J’ai l’habitude de lire dans le métro et il est facile de se plonger rapidement dans ces livres pour une courte durée. Les personnages sont attachants, le caractère de chacun est mis en avant et on s’attache à leurs petites histoires personnelles. L’intrigue est très bien mené et Camilla nous tient en haleine jusqu’à la dernière page.
Je relèverai quand même quelques points négatifs : souvent les personnages apprennent un élément clés de l’histoire mais le lecteur n’a pas connaissance de cet élément. Par exemple le chapitre se termine par « Et  Christian lui raconta alors toute l’histoire », le chapitre suivant embraye sur un autre personnage et on ne sait pas ce que Christian a révélé… C’est très frustrant, je n’apprécie pas du tout de ne pas découvrir l’intrigue en même temps que les personnages.
Autre point négatif qui concerne uniquement  le roman « La Sirène » : le dénouement laisse un peu à désirer (attention révélation (surligner le texte) : un schizophrène?? c’est un peu léger…) après une tel intrigue je m’attendais à une fin plus explosive, plus rationelle…

Je vous encourage à lire ses romans, dans l’ordre si vous le pouvez, même pour quelqu’un qui n’apprécie pas vraiment les polars!
Bonne lecture

Publicités

Semaine du 17 au 23 Novembre

Dimanche  : Malgré un mal de crâne carabiné la vieille, je suis quand même allée courir un peu.
Tour du parc de 3,7km en 22min45, ça commence doucement mais je suis plutôt contente de moi!

Lundi : Repos (Une séance de gym était pourtant prévue mais l’oubli de la moitié de mes affaires a eu raison de ma motivation)

Mardi : CAF (45min)

Mercredi : Gym (45min)

Jeudi, Vendredi et Samedi : Repos

Un peu light comme semaine! Je ferai mieux la prochaine !

Au commencement

Au début il y avait une envie : courir. Mais il y avait également un frein à cette envie : le mal de dos. Cela fait près de 10 ans que j’ai mal régulièrement et sans raison. On m’a toujours dit que la course à pied était mauvaise pour le dos, que le vélo ou la natation était beaucoup mieux pour moi. Pendant dix ans j’ai écouté ces conseils, j’ai bridé mes envies à cause de ce mal récurrent.

Il y a un an j’ai commencé la gym (cuisse, abdos fessiers et streching) et ça m’a fait un bien fou! J’ai même réussit à ne pas avoir mal pendant près de six mois consécutifs (un véritable record si si!) et fin juin la rechute. A nouveau mal à chaque fois que je me lève d’une chaise, que je me tourne dans le lit, que je change de direction un peu trop brutalement. J’ai vu 3 ostéopathes depuis et j’ai toujours mal. Mais le dernier a été le déclic :
-« Vous avez besoin de faire un peu de gainage, et la course à pied vous ferait du bien aussi »
-« De course à pied, mais je croyais que c’était mauvais pour le dos ??? »
-« Oh non avec des bonnes chaussures il n’y aucun souci »
Mon sang n’a fait qu’un tour et  je suis allée m’alléger d’une centaine d’euros pour acquérir ces bonnes chaussures.

Me voilà donc fin prête pour démarrer la grande aventure !